UA-75784826-1

05/04/2016

AD 29 - Article du télégramme 5/04/16

Paralysés de France. Un bilan décevant

AD-2016 1.JPG

Alain Rochon, président national de l'APF, Béatrice Le Bel, représentante départementale, et Thierry Duval, directeur de la délégation de l'APF.
La délégation finistérienne de l'Association des paralysés de France (APF) tenait, samedi, son assemblée générale, à l'espace Queffélec, en présence d'Alain Rochon, président national de l'APF. Plus de 200 personnes ont assisté à cette assemblée. Tout au long de l'après-midi, de nombreux intervenants ont débattu des sujets d'actualité. 
La loi pas appliquée 
« Le bilan de dix ans de politique de mise en accessibilité avec la loi du 11 février 2005 est décevant, on est loin de l'accessibilité universelle espérée. La loi n'est pas appliquée et pour éviter les sanctions pénales, des Adap (Agendas de l'accessibilité programmée) ont été créés, pour reporter de deux, six et neuf ans. Les collectivités n'appliquent pas encore la loi », rappelle Farid Kebir, élu du conseil départemental de l'APF. « Face à cette situation, l'association doit continuer à siéger dans les commissions et être actifs sur le terrain. Une mobilisation forte et permanente permettra de faire avancer les choses ». En fin d'après-midi, les invités politiques ont pris la parole : Forence Cann, conseillère départementale, Stéphane Roudaut, maire de Gouesnou, Marie Le Gall, adjointe au maire de Quimper, Anne Marie Kervern, adjointe au maire de Brest, Charles Kermarrec, de Brest Métropole, et Bruno Quellec, président du collectif 29 des personnes handicapées.
© Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/finistere/gouesnou/paralyses-d...

30/03/2016

LETTRE JURIDIQUE DE L'APF N°122 du 16/03/16

justice.pngTous les mois, le service juridique de l'APF publie une lettre juridique sur tout les sujets d'actualité pouvant concerner les personnes en situation de handicap. Retrouvez la lettre n°122 de mars ICI.

L'ensemble de ces lettres juridiques est consultable sur le blog du service juridique.

29/03/2016

COMMUNIQUE DE PRESSE DE L'APF

reflexe-handicap.jpgRevalorisation des minima sociaux :  « Pauvre tu es ? Pauvre tu resteras ! »

Hausse de 0,80 € en 2016 de l'AAH et des pensions d'invalidité! Un scandale que l'APF dénonce ICI.