UA-75784826-1

Centre de Gorré-Menez. Deux colos en juillet

Raphaël Dayan, directeur et Maëlle Oury, animatrice, verront leur équipe renforcée d’une sixième personne durant l’été.

Raphaël Dayan, directeur, et Maëlle Oury, animatrice, verront leur équipe renforcée d’une sixième personne durant l’été. (Le Télégramme/Hervé Corre)

Cet été, espérant relancer l’une des activités historiques du lieu, le centre de Gorré-Menez, à Loperhet, va proposer deux séjours vacances à destination des 6-12 ans.

Trois périodes dans l’année. Le directeur du site, Raphaël Dayan découpe l’année du centre en trois périodes distinctes. De mi-octobre à mi-mars, c’est la basse saison, le centre accueillant alors essentiellement des fêtes familiales et des réunions de groupe. « Nous sommes ouverts à tout type de proposition », assure le responsable. Car, en plus des 64 places d’hébergement, le centre peut aussi assurer la restauration. Puis, de mi-mars à mi-octobre, c’est la haute saison durant laquelle Gorré-Menez accueille les séjours scolaires. « Nous venons de vivre une belle année. Pour ce premier exercice depuis la reprise du lieu par la fédération des PEP (Pupilles de l’enseignement public), nous avons ainsi accueilli neuf classes qui ont été hébergées sur des périodes allant de deux à cinq jours », détaille le directeur. Enfin, les deux mois d’été représentent la troisième et dernière période de l’année.

 

Deux colos nature. 

 

« Nous proposons deux séjours en juillet pour relancer l’activité colonies de vacances. Il s’agit de séjours de proximité qui s’adressent à des enfants âgés de 6 à 12 ans pour lesquels il s’agira peut-être d’un premier départ en vacances sans les parents », explique le directeur. Les classes nature et l’éducation à l’environnement étant depuis longtemps une spécialité du lieu, ces deux colonies promettent des vacances au grand air. Du 14 au 19 juillet, « Les explorateurs de la nature » vont ainsi s’efforcer de « mieux connaître, comprendre et respecter la nature qui nous entoure ». Puis, de 21 au 26 juillet, « Les Petits Robinson » vont « s’initier à vivre en harmonie avec la nature et à découvrir les techniques de construction et de survie ». Tout un programme ! (Tarif : 295 € le séjour).

 

Personnes en situation de handicap. 

 

« Durant le mois d’août, nous allons accueillir des personnes en situation de handicap. Un groupe va ainsi être hébergé pendant trois semaines. Durant une autre semaine, nous allons recevoir des enfants autistes. Nous commercialisons ces séjours avec un volet animation nature dédié à ces publics et directement proposé par le centre. C’est là l’une de nos spécialités », poursuit ici Raphaël Dayan.

 

Ouvert aux adultes. 

 

Si les séjours scolaires et les colonies de vacances sont l’activité phare du centre de Gorré-Ménez, le lieu est loin d’être réservé aux seuls enfants. Ainsi, en ce jeudi de L’Ascension, Raphaël Dayan et Maëlle Oury, animatrice, s’apprêtent à accueillir un groupe de 45 randonneurs en provenance des Côtes-d’Armor. Les groupes de marcheurs sont ainsi des habitués du centre. Ce sont d’ailleurs principalement eux qui y seront hébergés au mois de juin. On l’a déjà dit, les fêtes familiales et réunions de groupe sont également une autre activité du centre. Enfin, ce dernier peut, suivant sa disponibilité, proposer une offre d’hôtellerie, complétant ainsi celle du territoire.

 

Contact : Tél. 02 98 07 31 19 ; gorremenez@lespepba.org

Le Télégramme - Landerneau - 31 mai 2019 

Écrire un commentaire

Optionnel