UA-75784826-1

19/04/2016

Gaëlle Lozac'h: notre championne de sarbacane!

Gaelle-sarbacane.jpgLa Botsorhéloise Gaëlle Lozac'h est devenue championne de Bretagne handisport de sarbacane en juin dernier. Depuis, elle veut créer un club à Guerlesquin pour partager sa nouvelle passion.

Depuis 15 ans, Gaëlle Lozach est en fauteuil roulant. Après des années d'isolement, la Botsorhéloise a repris goût à la vie grâce à son chien accompagnant et à la sarbacane. Devenue championne de Bretagne handisport de la discipline, elle compte monter un club à Guerlesquin.


D'un long cylindre de PVC, Gaëlle Lozac'h, 45 ans, tire une sarbacane bleue, emmitouflée dans une mousse protectrice. Méticuleusement, la championne de Bretagne handisport de la discipline tire une fléchette d'une boîte ornée du Gwenn ha Du. Elle penche sa tête vers l'arrière, ajuste son tir et expire d'un coup sec. Dans le mille. En fauteuil roulant depuis 2002, la quadragénaire s'entraîne deux heures par jour, quotidiennement, dans son appartement de Botsorhel. Pour cette ancienne voltigeuse équestre de haut niveau, c'est un nouveau départ. « Avant mon accident, j'étais longeuse dans l'équipe de France de voltige équestre. Privée de compétition pendant de longues années, j'étais isolée, dans le noir complet », se souvient-elle sans sourciller. Après des années d'isolement, Gaëlle Lozac'h décide d'adopter un chien accompagnant pour améliorer son quotidien. Enfin, elle est poussée à sortir et à rencontrer du monde grâce à son compagnon à quatre pattes : « Grâce à lui, j'ai retrouvé goût à la vie », sourit-elle.

Une pratique sportive adaptée à tous


Prochaine étape pour la quadragénaire, retrouver l'esprit de compétition et un sport qui la fera à nouveau vibrer. « Là, j'ai eu du mal. Autour de Botsorhel, il n'y avait que du handi-basket. C'était impossible pour moi de pratiquer un sport de contact. Trop risqué pour mes jambes ». En 2014, un membre de l'association Handi'chiens l'emmène à Saint-Brieuc tester la sarbacane. Carton plein. « Directement, énormément de paramètres m'ont plu.La concentration avant chaque tir, la confrontation avec les autres participants et l'accessibilité du sport pour tous, handicapés lourds comme valides », énumère Gaëlle Lozac'h. Elle s'inscrit illico à Saint-Brieuc Handisport et commence les compétitions, jusqu'à être sacrée Championne de Bretagne handisport de sarbacane en juin 2015. Au classement français, elle se hisse à la 4e place. Malgré ce succès, la championne garde la tête froide : « Ce n'est pas extraordinaire. Mais j'ai atteint l'objectif que je m'étais fixé. Gagner. »

Objectif : créer un club à Guerlesquin


Gaëlle Lozac'h a un autre projet, cette année. Pour permettre aux handicapés de suivre le même parcours qu'elle, elle veut lancer un club de sarbacane à Guerlesquin. Le 9 avril, elle a organisé une initiation dans la commune pour rencontrer les personnes intéressées par ce sport. Une vingtaine de personnes, valides comme handicapées, sont venues. Son futur club sera ouvert à tous : « C'est important qu'handicapés et valides se côtoient. Souvent, les personnes atteintes de handicap ont tendance à se fréquenter entre elles, à se mettre dans une bulle où l'on ne voit plus que les problèmes physiques. En pratiquant une activité avec des valides, on dépasse cela. Face à la cible, nous sommes tous égaux », souligne-t-elle. Elle engage une nouvelle fléchette dans le tube. C'est reparti pour deux heures d'entraînement. 

© Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/finistere/morlaix/handicap-la-sarbacane-un-nouveau-souffle-19-04-2016-11036039.php#gL4FPBPGoouA1mdJ.99

Les commentaires sont fermés.